HISTOIRES de bureau

Mon boss, l’ascenseur et moi

Ascenseur630_230

Tous les jours, c'est la même routine. Je pars de chez moi en trombe, cours jusqu'au métro, achète un café à emporter et arrive à moitié essoufflée et réveillée dans le hall d'accueil de mon entreprise.

Et comme je ne suis pas du matin, je déteste faire la conversation.

Alors imaginez ce que j'ai ressenti l'autre jour quand les portes métalliques de l'ascenseur se sont ouvertes et que j'ai vu mon boss à l'intérieur. Il remontait certainement du parking et semblait déjà ultra-réveillé à tapoter vite sur le clavier de son smartphone.

Sur le coup, j’étais prête à prendre les escaliers tellement j’étais mal à l’aise à l’idée de me retrouver seule avec lui. Qu’est-ce que j’allais bien pouvoir lui dire ? 10 étages ! 10 looongs étages !

Mais pas d’échappatoire possible… Je suis rentrée, on s'est salués et souri poliment. Mais je sentais que l’épreuve de l’espace confiné était devant moi. Il me fallait PAR-LER !

C'est là que je me suis souvenue des dernières infos en ligne sur notre Intranet. Heureusement que je le consulte de temps en temps. Mon boss venait de remporter un gros appel d'offres alors que plusieurs autres groupes du même secteur étaient en compétition.

Alors, j’ai pris mon courage à deux mains, j’ai essayé d’ouvrir les yeux un maximum (même si ces derniers étaient encore plein de sommeil) et lui ai demandé : « J’imagine que vous êtes fier d’avoir remporté le projet X ?! ». Il m'a indiqué que c'était un beau challenge pour toute l'entreprise et un projet qui ouvrirait de nouvelles perspectives.

Après quelques échanges informels, le ding de l'ascenseur a finalement retenti indiquant notre arrivée. Je m’en étais à peine rendue compte et j'aurais même pu papoter quelques minutes de plus avec lui… bon d’accord, j’avais aussi besoin d’un GRAND café.

Finalement, prendre l'ascenseur avec son boss, ce n’est pas si terrible : il suffit juste de trouver LE bon sujet de conversation !
Après coup, j’ai réfléchi et me suis faite un p’tit mémo pratique au cas où je serais à nouveau confrontée à ce type de situation :

Règle n°1 : Toujours se tenir informé de l’actualité de sa boîte
Règle n°2 : Toujours prendre un grand café le matin avant d’arriver dans le hall de l’immeuble pour avoir l’air à peu près réveillée
Règle n°3 : Rester cool en toutes circonstances, le boss, c’est le boss, mais dans mon cas, il n’est pas si inaccessible qu’on pourrait le penser !
Règle de secours : si vraiment vous êtes en manque d’inspiration et ne trouvez rien à lui dire, faites comme lui, pianotez frénétiquement sur votre Smartphone pour faire comme si vous étiez déjà hyper occupée !

23 MAI 2016

Découvrez les derniers articles HISTOIRES de bureau

Comment dire à un collègue que sa présentation était nulle ?!

Je viens d’assister à la présentation Powerpoint de Mathieu...

Lire la suite

Oups… L’envoi d’un mail à la mauvaise personne…

En sortant de réunion hier j’étais vraiment excédé...

Lire la suite

La micro sieste, ou comment éviter de piquer du nez en réunion…

Cet extrait est tiré d’une histoire vraie. Les personnages sont bien...

Lire la suite

Quand ton boss t’envoie une demande d’ajout en amis sur Facebook…

Ce week-end, en surfant sur Facebook, j’ai reçu une demande d’ajout...

Lire la suite
Voir tous les articles HISTOIRES de bureau